Créons ensemble votre Univers.

Recommandations d'entretien CREALIGNE

 

Caractéristiques des revêtements

Pour la gamme de chaises et de tabourets, structure en acier chromé brillant, acier satiné, ou laqué époxy.
  Écopelle Écopelle VINTAGE TISSUS BUBBLE / SCUBIDU
Texture « Aspect cuir souple » « Aspect nubuck »
« Floqué »
« Tissé »
Composition 76 % PVC
2 % PU (polyuréthane)
22 % PES (polyester)
80 % PVC
2 % PU (polyuréthane)
18 % PES (polyester)
100 % polyester
Résistance abrasion 60 000 cycles 50 000 cycles 35 000 cycles
Résistance feu UNI9175 classe 1 IM
BS5852-1 :1979 parts I
EN 1021-2:2006
UNI9175 classe 1 IM
EN 1021-2
UNI9175 classe 1 IM
BS5852-1 :2006
EN 1021-1 EN1021-2

Néant
Poids 540 g/m2 600 g/m2
420 g/m2
530 g/m2
  Cuir reconstitué Cuir véritable Cuir pleine fleur
Texture « Cuir rigide » « Cuir rigide » « Cuir souple »
Composition Cuir tanné + résine 100 % cuir 100 % cuir
Résistance feu BS5852 BS5852 BS5852
  Polycarbonate Polyuréthane souple et rigide Technopolymère
Texture Transparent Transparent Matière plastique
Composition 100 % polycarbonate 100 % polyuréthane
teinté dans la masse
100 % technopolymère
Résistance feu   BS5852  
FENIX NTM

Matériau nano Tech super opaque – est un produit de design intérieur innovant, qui allie des solutions esthétiques élégantes à des performances technologiques de pointe. Il est un produit innovant créé par Arpa Industriale pour des applications de design intérieur.

La surface décorative de FENIX NTM® est obtenue par l’utilisation de la nanotechnologie combinée à des résines acryliques de nouvelle génération, durcies par un processus de polymérisation par faisceau électronique qui ouvrant de nouvelles perspectives dans le domaine du design intérieur.

Avec une très faible réflectivité, sa surface est extrême- ment opaque, anti-traces de doigts et offre un toucher très soyeux. Grâce à l’utilisation des nanotechnologies, comme son nom l’indique, les micro-rayures sur la surface de FENIX NTM® peuvent être réparées thermiquement.

 

Conseils d'entretien

Même si elles ne sont pas visibles, la poussière et les salissures se déposent sur les sièges au quotidien.
L'entretien du tissu écopelle ou simili cuir...

vise à préserver son état physique et esthétique en soignant préventivement sa surface (enduit polyuréthane) afin qu’elle ne s’altère pas. Son nonentretien mène irrémédiablement vers un vieillissement prématuré : usure de surface, craquèlement, desquamation, etc.

Les facteurs qui nuisent au simili cuir sont nombreux : Les agressions physiques : Abrasion, frottements, élongation liées à l’usage des sièges. Les agressions diverses : Taches, salissures, poussières grasses ou sèches, etc. Les agressions chimiques : résidus de transpiration plus ou moins acides, pommades corporelles contenant des solvants organiques, etc.

Si les salissures ou les poussières ne sont pas éliminées régulièrement, le simili cuir va insidieusement accumuler une multitude de micro-matières qui vont s’agglutiner et former un amalgame en sa surface qui va lentement agresser l’enduit polyuréthane et modifier son état physique : déstabilisation chimique qui va rendre le polyuréthane moins souple et durcir et devenir cassant. La matière peut s’écailler ou se fissurer aux endroits où elle subit des contraintes physiques (étirement, élongation liés à l’usage) Cette usure démarre dès les premiers jours d’utilisation. Elle n’est pas forcément visible au début mais fait lentement son oeuvre et lorsqu’elle devient perceptible il est souvent trop tard pour entreprendre un soin préventif.

Aucun traitement curatif hors le changement de revêtement n’est possible sur le simili cuir.

Toutes les semaines :

Dépoussiérage à l’aide d’un chiffon humide non abrasif. Trempez le chiffon dans de l’eau, essorez le et passez-le uniformément sur les parties des sièges en contact avec les utilisateurs (assises, dossiers, accoudoirs). Rincez régulièrement le chiffon afin d’éliminer les salissures, matières dissoutes et récupérées par le chiffon et l’eau. Laissez sécher avant de s’assoir à nouveau. Cette opération hydrate le simili cuir et élimine les poussières sèches et les tâches solubles à l’eau afin qu’elles ne s’accumulent pas en surface.

Tous les trimestres
(à chaque changement de saison) :
Nettoyage à l’aide d’une lotion de nettoyage.

Cette opération élimine les taches grasses, les résidus de transpiration, le sébum et les micro-salissures, afin que ces substances ne s’accumulent pas et ne viennent chimiquement déstabiliser le surfaçage du simili cuir. Rincez à l’eau claire et laissez sécher avant de s’assoir à nouveau.

L'entretien du cuir pigmenté, cuir pleine fleur...

vise à préserver son état physique et esthétique en soignant préventivement sa surface (vernis et pigment) afin qu’elle ne s’altère pas. Malgré les qualités du cuir pigmenté, son non-entretien mène irrémédiablement vers un vieillissement prématuré du cuir : usure de surface, décoloration, craquèlement, dessèchement, etc.

Les facteurs qui nuisent à un cuir sont nombreux :
Les agressions physiques : abrasion, frottements, élongation liées à l’usage des sièges.
Les agressions diverses : taches, salissures, poussières grasses ou sèches, transfert de couleur ou d’apprêts provenant des vêtements, etc.
Les agressions chimiques : Résidus de transpiration plus ou moins acides, pommades corporelles contenant des solvants organiques, laques ou produits de traitement pour le cuir chevelu, etc.

Si les salissures ou les poussières ne sont pas éliminées régulièrement, le cuir va insidieusement emmagasiner une multitude de micro-matières qui vont s’agglutiner et former un amalgame en sa surface qui va lentement agresser le cuir et modifier son état physique : Déstabilisation des vernis qui vont devenir moins souples et moins protecteurs, agression des colorants et pigments, déstabilisation des pigments, dessèchement etc. Cette usure démarre dès les premiers jours d’utilisation. Elle n’est pas forcément visible au début mais fait lentement son œuvre et lorsqu’elle devient perceptible il est souvent trop tard pour entreprendre un soin préventif. Seul un soin curatif astreignant pourra stabiliser le cuir altéré.

L’entretien préventif est le moyen idéal de préserver votre cuir.

Toutes les semaines :
Dépoussiérage du cuir à l’aide d’un chiffon humide non abrasif.

Cette opération hydrate le cuir et élimine les poussières sèches et les taches solubles à l’eau afin qu’elles ne s’accumulent pas en surface du cuir. Trempez le chiffon dans de l’eau, essorez-le et passez-le uniformément sur les parties des sièges en contact avec les utilisateurs (assises, dossiers, accoudoirs). Rincez régulièrement le chiffon afin d’éliminer les salissures matières dissoutes et récupérées par le chiffon et l’eau. Laissez sécher avant de s’assoir à nouveau.

Tous les trimestres
(à chaque changement de saison) :
1/ Nettoyage à l’aide d’une lotion de nettoyage.

Cette opération élimine les taches grasses, les résidus de transpiration, le sébum et les micro-salissures, afin que ces substances ne s’accumulent pas et ne viennent chimiquement déstabiliser le surfaçage du cuir.

2/ Protection de votre cuir à l’aide d’une crème de soin.

Nourriture du cuir, protection hydrophobe, oléophobe, antitache et anti décoloration lumière. En se fixant en surface du cuir, la crème de soin apporte un réel soin et un écran de protection. La durée de vie de cet écran protecteur n’est pas éternelle. Lors de l’utilisation des sièges, l’écran protecteur va s’estomper progressivement. Pour maintenir une protection permanente sur le cuir, il est conseillé de respecter au minimum un entretien préventif trimestriel afin de régénérer l’écran protecteur.

Nota : Si votre cuir est grainé, utilisez une brosse douce afin de bien assainir le cuir dans le creux des nervures lors de l’opération de nettoyage. Les salissures stagnantes dans le creux des nervures ternissent le cuir accélèrent le vieillissement des finissages cuir.

L’ENTRETIEN DES TISSUS BUBBLE, SCUBIDU OU ÉCOPELLE VINTAGE

Les premiers facteurs d’encrassement des textiles sont la poussière ambiante et les salissures liées à l’usage des sièges, même si elles ne sont pas visibles, elles s’y déposent au quotidien. Ces salissures sont écrasées sur le textile lors de l’utilisation des sièges et viennent peu à peu ternir les tissus puis les grisailler. L’entretien permet de préserver la beauté et la vivacité des textiles et évite leur encrassement excessif difficile à éliminer par la suite.

Toutes les semaines : dépoussiérage

Pour lutter contre la stagnation des poussières et salissures sur les textiles il est nécessaire de dépoussiérer vos sièges régulièrement. Cette opération s’effectue à l’aide d’un aspirateur muni d’un embout avec brosse douce non agressive.

Tous les trimestres :

Que l’aspect de votre textile soit net ou pas, des poussières et salissures se sont forcément amalgamées en surface durant les 3 premiers mois d’utilisation. Il ne faut pas attendre que ces salissures soient visibles pour intervenir. En effet dès lors que la grisaille devient visible, c’est que le tissu commence à être saturé et que l’encrassement est déjà prononcé. Le nettoyage préventif ne sera plus suffisant pour rendre une netteté aléatoire au tissu et il faut s’orienter vers un nettoyage curatif puissant.

Nettoyage préventif

Procédez au nettoyage de surface à l’aide d’un nettoyant textile et d’un gant en microfibre en respectant la méthodologie. Cette opération élimine grisaille et les salissures sèches et grasses en surface du tissu qui ne sont pas éliminées par le dépoussiérage. Cette opération préventive répétée tous les trimestres laissera en permanence votre tissu net et propre.

DÉTACHAGE PONCTUEL

Une tache accidentelle ponctuelle (café, vin, thé, chocolat, etc.) nuit à la netteté de vos sièges. Elle est à éliminer avec méthode pour extraire complètement la matière qui tache sans créer d’auréole. Procédez au détachage textile à l’aide d’un nettoyant textile d’ameublement associé à une poudre absorbante de détachage. Cette opération éliminera la tache accidentelle et rendra l’aspect net à votre tissu.